« La peur n’évite pas le danger, le courage non plus. Mais la peur rend faible, et le courage rend fort »

AGENT(S) IGNORE(S): STOP
AGENT(S) ISOLE(S): STOP
AGENT(S) DEMOTIVE(S): STOP
AGENT(S) HUMILIE(S): STOP
AGENT(S) MENACE(S): STOP
AGENT(S) EN PLEURS: STOP
AGENT(S) EN DEPRIME: STOP
AGENT(S) EN SOUFFRANCE: STOP
AGENT(S) EN DANGER: STOP

A l’appui de situations individuelles et collectives, la CGT et vos élus CTP et CHSCT alertent et agissent sur cette dégradation croissante des conditions de santé et de vie au travail depuis des mois.

Que constatons-nous :
● Votre parole et notre parole ne sont pas prises au sérieux
●Les agents sont identifiés et gérés comme des € (euros)
●Le contenu du travail se dégrade et n’a plus de sens
●Les besoins de service public pour la population augmentent
●Les moyens humains et financier pour y répondre diminuent

Votre syndicat CGT et ses élus ont utilisé en priorité le dialogue social comme moyen pour obtenir une prise en compte de la situation par les Elus et la Direction afin que des décisions soient prises pour inverser la spirale infernale de dégradation des conditions de travail.

Ces vendredi 4 novembre et lundi 7 novembre, nous avons pris nos responsabilités en saisissant Monsieur le Maire et sa Direction pour un CHSCT extraordinaire en raison de l’urgence et du danger imminent pour la santé de certains de nos collègues.

POUR OBLIGER LE MAIRE A PRENDRE EN CONSIDERATION SON PERSONNEL :

Il est URGENT de faire tomber le mur du SILENCE derrière lequel la très grande majorité du personnel s’est réfugiée soit par peur de subir à son tour, soit par démotivation.

LA SOLIDARITE doit l’emporter sur le repli sur soi et l’individualisme.

Un(e) collègue qui va mal, qui subit de la maltraitance, qui s’isole, qui « explose » au travail, qui refuse de parler, qui n’arrive plus à organiser son travail, qui n’arrive plus à prendre sa coupure du midi, qui ne sait plus dire « non »…vous devez le signaler par écrit et le faire savoir,…sans vos témoignages nous ne pourrons agir car notre parole seule est aujourd’hui méprisée, c’est pourquoi nous faisons appel à vous.

La prise de conscience existe individuellement transformons-la par une expression collective.
Il est URGENT de sortir de l’isolement, de se parler et ENSEMBLE décider d’agir pour dire STOP à une gestion des personnels et un fonctionnement des services maltraitants.

Les militants CGT sont à votre écoute. Vous pouvez aussi réagir en nous écrivant sur notre boite mail. MERCI
Syndicat CGT des Territoriaux d’Achères : 2 rue Jean XXIII – 78260 Achères
Mail : cgtsyndicat@mairie-acheres78.fr Tel : 0139114849

Pétition – Transfert vers Communauté Urbaine

Coordination Syndicale Départementale des Services Publics Territoriaux des Yvelines

SIGNEZ EGALEMENT LA PETITION EN LIGNE EN CLIQUANT ICI

24 Rue Jean Jaurès 78190 TRAPPES

Mail : csdcgt78@laposte.net

TOUS CONCERNĖS, TOUS SOLIDAIRES

Au 1 janvier 2017, les conventions de gestion provisoires signées entre les 73 communes et GPS&O ou entre les Syndicats Intercommunaux et GPS&O vont prendre fin, devront donc être transférées définitivement à la Communauté Urbaine les compétences liées à ces conventions (ex : voirie, eaux, assainissement, habitat, politique de la ville, transport, ….)

Tous les personnels des 73 communes et de la CU sont concernés.

Les agents des petites communes rurales vont voir leurs missions transformées et diminuées, des départs en retraites ne seront pas remplacés.

Cette future organisation va entrainer pour une partie des personnels concernés dans les communes de plus de 2000 habitants des modifications importantes à titre individuel (rattachement administratif, lieu d’affectation, fiche de poste, NBI, régime indemnitaire, primes,…) et à titre collectif (congés, organisation du temps de travail, prestations sociales, conditions de travail, missions du service, périmètre du champ d’intervention,…)

L’article L5211-4-1, modifié par la LOI n° 2015-991 du 7 août 2015 – art. 72, prévoit pour « les agents qui remplissent en totalité (100%) leurs fonctions dans un service ou une partie de service transféré sont transférés après une décision conjointe de la commune et de la CU. Cette décision est prise après établissement d’une fiche d’impact décrivant notamment les effets du transfert sur l’organisation et les conditions de travail, sur la rémunération et les droits acquis des agents. La fiche d’impact est annexée à la décision. Les accords conclus préalablement à la décision sont annexés à la décision. La décision et ses annexes sont soumises à l’avis du ou des comités Techniques compétents ».

Ce même article prévoit « le transfert peut être proposé aux agents exerçant pour partie seulement dans un service ou une partie de service transféré. En cas de refus, ils sont de plein droit et sans limitation de durée mis à disposition,… »

La CGT revendique le respect de cet article de Loi.

Nous demandons préalablement aux Comités Techniques dans les communes et au CIG la négociation d’un accord-cadre avec la Communauté Urbaine qui fixera les droits des personnels affectés à la CU. Nous exigeons la transparence sur toutes les décisions et la transmissions de dossiers complets qui seront présentés en CT (décisions conjointes entre la commune et la CU, les fiches d’impacts, accord cadre,…).

La CGT refuse que les transferts se traduisent pour les personnels par la remise en cause de leurs acquis, par une aggravation de leurs conditions de travail et par un contenu du travail ne garantissant plus pour les administrés un service public de qualité et de proximité.

La CGT condamne les stratégies locales qui visent, en urgence, à des réorganisations de services et à des remises en cause de droits locaux pour contourner les droits des personnels. Des méthodes abusives que nous dénonçons et contestons.

Les personnels ne peuvent pas être la variable d’ajustement des politiques publiques qui visent à réduire les capacités d’intervention de nos collectivités, à réduire et privatiser le service public de proximité et à réformer le statut de la fonction publique territoriale.

Nous appelons l’ensemble des agents des communes, des syndicats intercommunaux et de la CU GPS&O à signer et à adresser la pétition proposée au verso de ce tract.

Vous voulez conserver vos acquis locaux et en gagner de nouveaux, vous voulez obtenir les moyens humains et matériels pour assurer un service public de qualité et de proximité et vous voulez un statut de haut niveau :

C’est par la SOLIDARITE et l’ACTION de tous les personnels qu’ENSEMBLE nous l’obtiendrons !!!

PETITION

à Monsieur le Président de la CU GPS&O

à Mesdames et Messieurs les Maires des 73 communes

Les personnels signataires de ce texte demandent :

  • Un accord cadre négocié sur les droits de l’ensemble du personnel rattaché à la CU

  • Un accord cadre fixant les conditions de transfert ou de mise à disposition (conformément à la loi) et d’emploi des personnels

  • Une étude d’impact avant transferts de compétence et de personnel.
  • Des garanties sur le niveau de service public et les moyens alloués.

NOMS PRENOMS

COLLECTIVITES

SERVICES

SIGNATURES

Cette pétition est à envoyer à la Coordination Syndicale CGT des Yvelines qui la centralise et l’adressera à l’ensemble des Maires et à Monsieur le Président de la CU GPS&O.

Pour cela vous pouvez la remettre à votre représentant local CGT ou à retourner par mail à csdcgt78@laposte.net ou par la poste à CSD CGT 78, 24 Rue Jean Jaurès 78190 TRAPPES ou en la signant en ligne sur:

Copie à Monsieur Le Préfet des Yvelines et à Messieurs les Sous-Préfets, arrondissements de Saint Germains en Laye et Mantes la Jolie

Loi travail, nouveau passage en force

Malgré une contestation croissante, le gouvernement vient de passer une nouvelle fois son texte en force à l’Assemblée Nationale.

Comme pour le CPE, ne laissons pas faire ! La loi fut votée puis retirée… Il est donc possible de gagner.

Seule la mobilisation de tous et la multiplication des initiatives pourront obliger le gouvernement à faire machine arrière. M. Valls et F. Hollande comptent sur les vacances pour désamorcer le mécontentement. Montrons leur notre détermination à obtenir un code du travail, reflet d’un véritable progrès social.

La manifestation du 5 juillet était le 12ème temps fort depuis le début du conflit. Durant cet été, les organisations syndicales vont poursuivre leurs actions sous de nouvelles formes en allant à la rencontre des citoyens pour débattre et convaincre de la nécessité d’agir dès la rentrée de septembre.

cgt-tour-de-france-cycliste-argentan-01
La CGT sur le Tour de France

Le syndicat CGT des Territoriaux d’Achères vous souhaitent à tous un très bel été, du repos pour une rentrée dynamique et solidaire.

Ensemble nous gagnerons !

NB: la consultation citoyenne se poursuit. Vous pouvez imprimer le bulletin ci-dessous et le déposer dans la boîte aux lettres du syndicat ou le retourner par mail.

20160527_VotationCitoyenne_Tract_V2

Votation Citoyenne

Bonjour,

Voici le tout nouveau blog de la CGT Achères, un nouvel outil d’information pour tous.

Important : La consultation est prolongée tout cet été

Le syndicat CGT des territoriaux vous invite à vous prononcer pour ou contre le retrait du projet de Loi Travail. Cette action à l’initiative des 7 organisations syndicales et de jeunesse s’inscrit dans la continuité du mouvement engagé contre la Loi Travail depuis plusieurs mois.

Vous avez jusqu’au 24 Juin pour vous exprimer. Cette consultation sera déposée au Président de la République et dans les préfectures le 28 Juin.

Nous vous invitons à imprimer le bulletin de vote. Vous pouvez nous le remettre lors des prochaines heures d’informations syndicales prévues le Lundi 13 Juin ou dans la boîte aux lettres du syndicat, ou à remettre à un militant de la CGT.

Pour en savoir plus

Lien pour télécharger la votation

votation

ÉNORME: 1.300.000 MANIFESTANTS

Le gouvernement est-il aveugle et sourd ? 

1.300.000 manifestants aujourd’hui dans tout le pays, plus de 4 heures avant que les derniers manifestants parisiens quittent la place d’Italie, des délégations de syndicats européens présentes en nombre, arrêt total de la production dans certaines entreprises, des sites d’ordures ménagères bloqués, des centaines de milliers de votation pour le retrait du projet de loi recueillies aujourd’hui… Qui a parlé d’essoufflement ?

Ce sont des centaines de milliers de salarié-e-s, privé-e-s d’emplois, retraité-e-s et étudiant-e-s qui, depuis trois mois, luttent pour exiger le retrait du projet de loi travail et pour l’ouverture de véritables négociations pour gagner des droits nouveaux.

Après les pétitions, les manifestations, les grèves (pour certaines reconductibles) et les occupations de lieu de travail, le rejet de cette loi demeure profondément ancré chez les salariés.

A nouveau, la CGT dénonce les violences qui ont émaillé la manifestation.

Depuis 2 semaines, l’intersyndicale opposée à cette loi a débuté une campagne de votation citoyenne sur les lieux de travail et les lieux de vie. Nous invitons l’ensemble de la population à s’emparer de cette votation et à participer massivement aux journées de mobilisation nationales les 23 et 28 Juin 2016.

Face à ce rejet massif de la part d’une majorité de salarié-e-s et de l’opinion publique, combien de temps le gouvernement va-t-il rester sourd aux légitimes revendications du monde du travail ? Jusqu’où devrons-nous aller ?

Fort de cette nouvelle mobilisation, la délégation qui rencontrera la Ministre du Travail vendredi 17 juin portera l’exigence du retrait ; les points majeurs du blocage étant a minima les 5 articles qui constituent l’ossature du texte.

La CGT portera également nos propositions pour un code du travail du 21ème siècle, porteur de progrès social.

La balle est maintenant dans le camp du gouvernement !

Montreuil, le 14 juin 2016

14 Juin : Grève et Manifestation

Prochaine grande journée de grève pour exiger le retrait du projet de Loi Travail. Mardi 14 Juin : Manifestation nationale, 13H00, Place d’Italie – Invalides.

Départ collectif en bus. Rendez-vous 12h00 Place du Marché. Inscrivez-vous et réservez votre place au 06 06 90 95 62 ou auprès d’un militant.

Participez aux prochaines heures d’information syndicales qui auront lieu le Lundi 13 Juin de 14h30 à 16h30, Salle des Mariages.

Télécharger le tract